Le traitement chirurgical
Accueil - Généralités - Remèdes de Grand-Mère - Pharmacologie - Ionophorèse - Journal - Contact Webmestre Forum



Membre de Click-FR®, Réseau francophone Paie-Par-Click
Attention: les informations ci-dessous n'ont aucune valeur médicale: il s'agit pour moi de retranscrire, globalement et telles que j'ai pu les comprendre, les données que j'ai glânées (difficilement) sur le Web et auprès de mon chirurgien.

L'hyperhidrose localisée traduit un dérèglement du système nerveux; elle peut faire l'objet d'une intervention chirurgicale. Il s'agit de sectionner le nerf sympathique (sympathectomie). Cette intervention se situera soit au niveau du thorax, soit au niveau lombaire selon la zone que l'on souhaite traiter.

  1. La sympathectomie lombaire:

    Elle est pratiquée sous anesthésie générale et permet de supprimer définitivement l'hyperhidrose localisée à la plante des pieds.
    Les seuls effets secondaires sont apparemment des douleurs dans les jambes pendant quelques semaines après l'opération. Ces effets secondaires concernent environ 10% des patients.

  2. La sympathectomie par thorascoscopie:

    Elle est pratiquée sous anesthésie générale et permet de supprimer toute transpiration localisée au dessus des pectoraux (environ 1/5ème du corps) ce qui inclut les aisselles, le visage, les mains. Toutefois, il semble que pour 30% des patients environ, la transpiration au niveau des aisselles peut reprendre quelques mois après l'opération.
    Cette opération relève de la micro-chirurgie; l'hospitalisation dure 3 à 4 jours et ne laisse quasiment aucune cicatrice visible.
  • Le poumon est décollé de la paroi thoracique (pneumothorax)
  • De petites incisions sont effectuées sous l'aisselle pour permettre l'introduction des instruments.
  • Le nerf sympathique est sectionné.
  • On aspire l'air pour que le poumon se recolle à la paroi thoracique.
  • L'opération est répétée de l'autre côté.

    Effets secondaires possibles:

  • Transpiration compensatrice: la transpiration étant supprimée sur 20% du corps, il est possible qu'une transpiration accrue se produise ailleurs, surtout en cas d'effort: plante des pieds, ventre, bas du dos, cuisses, fesses.
  • Réaction à certains aliments, particulièrement les plats épicés ou acides: des études tendent à démontrer (sans pouvoir l'expliquer) que ce type de réaction (qui se traduit par une transpiration importante et temporaire au niveau du visage) affecte essentiellement les israëliens et les scandinaves.
  • Problème esthetique dû à un abaissement de la paupière supérieure. Ce problème concernerait 1% des patients et résulte d'une particularité morphologique de ceux-ci: un petit nerf qui commande la paupière est relié au nerf sympathique, en général au niveau du cou c'est à dire bien au dessus du point de section, mais plus bas chez certaines personnes. Cette particularité n'est actuellement pas décelable avant l'opération. Le problème esthetique occasionné semble temporaire (quelques mois?).

 

Informations complémentaires:
  1. Où s'adresser?
    A la base, l'hyperhidrose relève de la dermatologie. Bien entendu, ce n'est pas le dermatologue qui va vous opérer, mais c'est assurément lui qui pourra vous conseiller le plus efficacement. Selon votre situation propre, il pourra juger de l'opportunité de recourrir à la chirurgie et vous aidera à trouver un spécialiste de ce type d'opération près de chez vous.
  2. Combien ça coûte?
    Pas un franc si l'opération est réalisée à l'hôpital et que vous avez une mutuelle.
    Dans une clinique privée, une partie des frais sera peut-être à votre charge, mais je n'en suis pas sûr. A vous de vous renseigner...
  3. Combien de temps ça dure?
    - de l'anesthésie au réveil: quelques heures;
    - l'hospitalisation: 3 à 4 jours;
    - la convalescence: 10 à 15 jours d'arrêt de travail. En fait, vous pourrez pratiquer un grand nombre d'activités dès votre sortie, mais les points de suture et les pansements sous les bras sont un peu gênants pendant quelques jours.